Accueil » Presse » Communiqués de presse » Près d'1/3 des cadres arrêteraient de manager s'ils le pouvaient

Près d'1/3 des cadres arrêteraient de manager s'ils le pouvaient

Publié le 28 février 2017

Près d'1/3 des cadres arrêteraient de manager s'ils le pouvaient

28 février 2017 - La moitié des cadres interrogés par Cadreo déclarent manager une équipe. Cette fonction, essentielle pour eux, est-elle cependant toujours bien vécue ? Continueraient-ils de manager s'ils pouvaient arrêter ? Quelles difficultés rencontrent-ils ? Décryptage grâce à l'enquête de Cadreo « Les cadres français face au management » réalisée auprès de 630 cadres.

Neuf managers sur dix aiment manager
 
La tâche n’est pas toujours aisée et peut prendre une part importante de l’agenda des cadres, mais ils sont malgré cela 91% à déclarer aimer manager. La première raison qu’ils citent est le facteur humain (76%) puis le fait de mener des projets de A à Z (64%) ou encore les responsabilités supplémentaires que cela implique (41%). Nous trouvons également la possibilité de déléguer (43%), mais assez peu le statut social que cela offre (6%) ou le fait d’être chef (4%).
 
En revanche, malgré cette appétence, quand on leur demande si, à salaire égale, ils choisiraient de continuer de manager, 29% d’entre eux décideraient d’arrêter. 
Ce chiffre peut s’expliquer par le temps que le management prend dans leur fonction puisque 59% des cadres y consacrent plus de 25% de leur temps (dont 22% plus de 50%).
 
 
 
Un manager sur cinq a démarré sans expérience
 
Pour beaucoup, manager rime avec expérience, cependant, 21% des cadres interrogés le sont depuis le début de leur carrière. Au total, ils sont 60% à l’avoir été avec moins de 6 ans d’expérience quand 13% ont dû attendre 10 ans au moins. 
La composition de leurs équipes est, elle, très hétérogène. En effet, 28% encadrent une équipe composée de 1 à 4 personnes, 25% de 5 à 9 collaborateurs et 39% managent une équipe comprise entre 11 et 49 personnes. Enfin, 8% ont sous leur responsabilité plus de 50 collaborateurs.

 
 
Un manager sur deux manque d’accompagnement de la part de son entreprise
 
Lorsqu’on interroge les managers sur les difficultés qu’ils rencontrent, le manque de leviers pour motiver leurs collaborateurs arrive en tête avec 64%. En creusant la question, on remarque que le principal levier de motivation utilisé est la perspective d’évolution (60%), suivi des sessions de team building (41%) et des avantages financiers (37%) et en nature (11%). 
 
 
 
L’autre difficulté mise le plus en avant est le manque d’accompagnement de l’entreprise (48%). Ils sont d’ailleurs 45% à se déclarer globalement en désaccord avec la politique managériale de leur entreprise. En cas de divergence, 73% déclarent malgré tout appliquer cette politique et 82% annoncent faire remonter leur opinion à leur supérieur ou au service RH.
 
Enfin, les difficultés qui arrivent ensuite sont la chronophagie (25%), la difficulté à manager les différentes générations (22%) et le manque de formation (21%).
 
 
Cette étude Cadreo met en avant une volonté globale de manager mais des conditions pas toujours faciles pour exercer cette fonction. A eux et aux entreprises de réagir pour que le management s’effectue dans les meilleures conditions, à la fois pour les managers et pour les collaborateurs. 
 
  
Méthodologie : Enquête menée du 30 novembre 2016 au 03 janvier 2017 auprès de 630 cadres exerçant en France auprès des visiteurs des sites Cadreo & RegionsJob.